Lecture & accumulation : peut-on être un lecteur ou une lectrice minimaliste ?

Cette année, au moment de la mort de Karl Lagerfeld, nous avons été nombreux.ses à voir passer des photos de sa spectaculaire bibliothèque, empilement impressionnant de centaines de livres rangés d’une manière très esthétique. Lors de la diffusion de ces images, j’ai vu naître, sur les réseaux sociaux, des discussions assez variées, de ceux et celles qui s’extasiaient devant cette architecture bibliophile aux autres qui soulignaient la dimension peu pratique de ce rangement, et aux autres encore qui critiquaient l’extrême matérialisme de ce rapport à la lecture, directement fondé sur la possession. Ces différents échanges m’ont particulièrement intéressée. Le minimalisme est en effet dans l’air du temps : sans même parler de Marie Kondo (dont la démarche n’est d’ailleurs pas tout à fait minimaliste, d’après ce que j’ai compris) ou des autres théoriciens et théoriciennes du rangement, qui ne représentent que la façade « visible » du mouvement, je vois autour de moi de nombreuses personnes qui s’interrogent de plus en plus sur leur rapport à la consommation et aux objets. Et il s’agit, me semble-t-il, d’un questionnement nécessaire : dans un monde qui nous bombarde chaque jour d’incitations à l’achat, qui produit des milliers d’objets jetables, qui suscite des sensations de manque artificielles ou crée insidieusement des complexes pour pousser sans cesse le consommateur et la consommatrice à dépenser tout son salaire dans des babioles ou des cosmétiques, il est indéniablement utile de se remettre un peu en question quand on flanche de désir devant un nouveau gadget technologique ou un nouveau petit carnet. Comment envisager la passion pour la lecture, et le souhait constant d’enrichir sa bibliothèque de nouveaux livres, avec ce questionnement sur la possession matérielle et les habitudes de consommation ?

Continue Reading

Cocooning, bookstagram et tasses de thé : la lecture est-elle un divertissement ?

C’est une lectrice de ce blog (merci à toi, Sarah, si tu passes par ici!) qui m’a donné l’idée de cet article, en commentant mon billet publié l’été dernier Lectures de vacances : le divertissement est-il consensuel ? Je m’attaquais, dans cet article, à l’idée traditionnellement répandue que les lectures d’été doivent être dénuées de tout challenge intellectuel pour pouvoir réellement divertir, et je suggérais qu’il pouvait être tout aussi plaisant de décortiquer une œuvre complexe. Sarah m’objectait dans son commentaire que considérer la littérature comme un divertissement était déjà quelque chose de gênant en soit : et je dois dire que je suis assez d’accord. N’est-ce pourtant pas cette conception de la lecture qui transparaît le plus aujourd’hui sur les réseaux sociaux, la lecture comme détente, comme moment de « hygge » ? Je ne suis pas sûre de pouvoir répondre clairement à cette question, mais j’ai estimé qu’il serait intéressant d’y réfléchir, et d’essayer de mettre des mots sur ma propre expérience de lectrice.

Continue Reading

La Luciole Littéraire, épisode #003 : Renée Vivien (Streetcast)

Comme annoncé dans le premier épisode du streetcast, Créatrices en 1900, je vous parle aujourd’hui de Renée Vivien, une autrice malheureusement plus célèbre pour sa destinée tragique que pour son œuvre littéraire. La « Sappho 1900 » a pourtant écrit de nombreux recueils de poèmes, quelques courts romans et plusieurs nouvelles, qui gagnent véritablement à être connues. Elle y aborde son amour pour les femmes et leur beauté, l’inversion des stéréotypes de genre ou encore l’émancipation féminine avec une plume très sensuelle – elle qui, pourtant, rejetait le matérialisme au point de souhaiter devenir pur esprit et d’effacer son corps.

Continue Reading

Du théâtre symboliste à l’anticipation féministe : les meilleures lectures de 2018

Oui, je sais, je suis très en retard, et les bilans lecture de 2018 commencent déjà à disparaître dans les timelines au moment où je publie cet article! Mais tant pis, je suis très heureuse de partager avec vous ce nouvel article parsemé de pépites littéraires. L’année dernière, je vous proposais 7 lectures favorites en 2017, et j’ai envisagé, cette année, de vous proposer les « 8 lectures favorites de 2018 » dans un pur souci de symétrie, mais la perspective des « 0 lectures favorites de 2020 » m’a quelque peu découragée! J’abandonne donc cette obsession des chiffres et vous livre dans cet article les lectures les plus marquantes de mon année 2018, sans aucun ordre de préférence, mais en essayant, malgré tout, de faire preuve d’un peu de diversité (littérature générale, littératures de l’imaginaire, théâtre, etc.). J’ai volontairement mis de côté les œuvres dont on a déjà beaucoup parlé cette année, comme les essais de Mona Chollet, par exemple, qui m’ont passionnée, mais qui ont déjà été commentés si souvent sur les différents réseaux que je ne vois pas ce que je pourrais en dire de plus. Et pour ceux et celles qui me suivent sur Instagram : j’ai repris le contenu de certaines de mes publications écrites sur le vif, car mes souvenirs de ces lectures sont parfois quelque peu lointains!

Continue Reading

La Luciole Littéraire, épisode #002 : Le Rêve du Celte (Streetcast)

Me voici de retour pour le deuxième épisode du streetcast, consacré à une lecture très marquante de mon année 2018 : Le Rêve du Celte, de Mario Vargas Llosa, auteur péruvien ayant reçu le Prix Nobel de littérature en 2010. L’œuvre se penche sur la biographie de Roger Casement, consul d’Angleterre engagé dans la lutte anticolonialiste ainsi que dans le combat pour l’indépendance irlandaise, et pendu pour haute trahison en 1916. Je profite de cet article pour répéter mon avertissement : il s’agit d’une œuvre très dure, qui revient en détails sur l’horreur de la colonisation et ne prend aucun détours pour relater des actes d’une grande violence. Je la recommande  pour son intérêt documentaire et pour les questionnements qu’elle offre sur les figures historiques controversées, mais je conseille malgré tout de la lire par fragments, de faire des pauses.

Continue Reading