La Luciole Littéraire, épisode #005 : Le Mur invisible (Streetcast)

La Luciole Littéraire, épisode #005 : Le Mur invisible (Streetcast)

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel épisode du streetcast consacré à un roman magnifique : Le Mur invisible de Marlen Haushofer, un texte inclassable, entre fiction post-apocalyptique, récit de survie, nature writing, écoféminisme et introspection. J’ai découvert ce roman grâce à Diglee, illustratrice et autrice connue pour son engagement féministe, qui a partagé son coup de cœur pour cette œuvre via Instagram. La recommandation de Diglee a suscité une véritable émulation sur les réseaux sociaux, et ces dernières semaines, j’ai vraiment vu s’accumuler les messages et les stories concernant Le Mur invisible. D’après cet article du Huffington Post, Diglee aurait reçu plus de mille messages de ses abonné.e.s concernant le roman, l’œuvre est passée dans le top des ventes en littérature allemande sur Amazon, et s’est retrouvée très vite en rupture de stock chez Actes Sud, qui a dû commander une réimpression… Le Mur invisible est devenu un véritable phénomène. Et je dois dire que si, par le passé, ces « tendances littéraires » ont pu me rebuter, j’ai été, cette fois-ci, très heureuse que les réseaux sociaux me permettent de découvrir une œuvre aussi prenante et belle. Bookstagram dans tout ce qu’il a de meilleur!

Poursuivre la lecture de « La Luciole Littéraire, épisode #005 : Le Mur invisible (Streetcast) »

Premier roman & dédicace

Premier roman & dédicace

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous annonce la publication prochaine de mon premier roman, Le Club des érudits hallucinés, le 3 avril 2019 chez les éditions du Chat Noir ! A cette occasion, le site évolue pour inclure mes activités d’autrice, mais promis : cela ne représentera qu’une petite partie des publications et je continuerai bien sûr de publier les articles habituels et les épisodes du streetcast 🙂

Si cela vous intéresse, le roman est disponible en précommande jusqu’au 11 mars inclus sur le site des Éditions du Chat Noir, et les exemplaires précommandés seront accompagnés d’un marque-page dédicacé.

Je serai également en dédicace à Livre Paris le samedi 16 mars de 10h à 13h, et le dimanche 17 mars de 14h à 20h, pour présenter le roman en avant-première sur le stand des Éditions du Chat Noir (R70) ! J’espère vous y croiser 🙂 Poursuivre la lecture de « Premier roman & dédicace »

La Luciole Littéraire, épisode #004 : Les Sorcières de la République (Streetcast)

La Luciole Littéraire, épisode #004 : Les Sorcières de la République (Streetcast)

Dans ce nouvel épisode du streetcast, je vous parle d’un roman d’anticipation féministe, Les Sorcières de la République de Chloé Delaume ! Je l’avais déjà mentionné dans mes lectures favorites de l’année 2018 car c’est vraiment une œuvre qui m’a enthousiasmée. J’ai apprécié la satire féroce du patriarcat et de la société de consommation, le style mordant, et surtout, la créativité formelle incroyable dont Chloé Delaume fait preuve au fil des pages. Poursuivre la lecture de « La Luciole Littéraire, épisode #004 : Les Sorcières de la République (Streetcast) »

Cocooning, bookstagram et tasses de thé : la lecture est-elle un divertissement ?

Cocooning, bookstagram et tasses de thé : la lecture est-elle un divertissement ?

C’est une lectrice de ce blog (merci à toi, Sarah, si tu passes par ici!) qui m’a donné l’idée de cet article, en commentant mon billet publié l’été dernier Lectures de vacances : le divertissement est-il consensuel ? Je m’attaquais, dans cet article, à l’idée traditionnellement répandue que les lectures d’été doivent être dénuées de tout challenge intellectuel pour pouvoir réellement divertir, et je suggérais qu’il pouvait être tout aussi plaisant de décortiquer une œuvre complexe. Sarah m’objectait dans son commentaire que considérer la littérature comme un divertissement était déjà quelque chose de gênant en soit : et je dois dire que je suis assez d’accord. N’est-ce pourtant pas cette conception de la lecture qui transparaît le plus aujourd’hui sur les réseaux sociaux, la lecture comme détente, comme moment de « hygge » ? Je ne suis pas sûre de pouvoir répondre clairement à cette question, mais j’ai estimé qu’il serait intéressant d’y réfléchir, et d’essayer de mettre des mots sur ma propre expérience de lectrice.

Poursuivre la lecture de « Cocooning, bookstagram et tasses de thé : la lecture est-elle un divertissement ? »

La Luciole Littéraire, épisode #003 : Renée Vivien (Streetcast)

La Luciole Littéraire, épisode #003 : Renée Vivien (Streetcast)

Comme annoncé dans le premier épisode du streetcast, Créatrices en 1900, je vous parle aujourd’hui de Renée Vivien, une autrice malheureusement plus célèbre pour sa destinée tragique que pour son œuvre littéraire. La « Sappho 1900 » a pourtant écrit de nombreux recueils de poèmes, quelques courts romans et plusieurs nouvelles, qui gagnent véritablement à être connues. Elle y aborde son amour pour les femmes et leur beauté, l’inversion des stéréotypes de genre ou encore l’émancipation féminine avec une plume très sensuelle – elle qui, pourtant, rejetait le matérialisme au point de souhaiter devenir pur esprit et d’effacer son corps. Poursuivre la lecture de « La Luciole Littéraire, épisode #003 : Renée Vivien (Streetcast) »

Du théâtre symboliste à l’anticipation féministe : les meilleures lectures de 2018

Du théâtre symboliste à l’anticipation féministe : les meilleures lectures de 2018

Oui, je sais, je suis très en retard, et les bilans lecture de 2018 commencent déjà à disparaître dans les timelines au moment où je publie cet article! Mais tant pis, je suis très heureuse de partager avec vous ce nouvel article parsemé de pépites littéraires. L’année dernière, je vous proposais 7 lectures favorites en 2017, et j’ai envisagé, cette année, de vous proposer les « 8 lectures favorites de 2018 » dans un pur souci de symétrie, mais la perspective des « 0 lectures favorites de 2020 » m’a quelque peu découragée! J’abandonne donc cette obsession des chiffres et vous livre dans cet article les lectures les plus marquantes de mon année 2018, sans aucun ordre de préférence, mais en essayant, malgré tout, de faire preuve d’un peu de diversité (littérature générale, littératures de l’imaginaire, théâtre, etc.). J’ai volontairement mis de côté les œuvres dont on a déjà beaucoup parlé cette année, comme les essais de Mona Chollet, par exemple, qui m’ont passionnée, mais qui ont déjà été commentés si souvent sur les différents réseaux que je ne vois pas ce que je pourrais en dire de plus. Et pour ceux et celles qui me suivent sur Instagram : j’ai repris le contenu de certaines de mes publications écrites sur le vif, car mes souvenirs de ces lectures sont parfois quelque peu lointains!

Poursuivre la lecture de « Du théâtre symboliste à l’anticipation féministe : les meilleures lectures de 2018 »

La Luciole Littéraire, épisode #002 : Le Rêve du Celte (Streetcast)

La Luciole Littéraire, épisode #002 : Le Rêve du Celte (Streetcast)

Me voici de retour pour le deuxième épisode du streetcast, consacré à une lecture très marquante de mon année 2018 : Le Rêve du Celte, de Mario Vargas Llosa, auteur péruvien ayant reçu le Prix Nobel de littérature en 2010. L’œuvre se penche sur la biographie de Roger Casement, consul d’Angleterre engagé dans la lutte anticolonialiste ainsi que dans le combat pour l’indépendance irlandaise, et pendu pour haute trahison en 1916. Je profite de cet article pour répéter mon avertissement : il s’agit d’une œuvre très dure, qui revient en détails sur l’horreur de la colonisation et ne prend aucun détours pour relater des actes d’une grande violence. Je la recommande  pour son intérêt documentaire et pour les questionnements qu’elle offre sur les figures historiques controversées, mais je conseille malgré tout de la lire par fragments, de faire des pauses. Poursuivre la lecture de « La Luciole Littéraire, épisode #002 : Le Rêve du Celte (Streetcast) »