La Luciole Littéraire, épisode #023 : L’Eve future (Streetcast)

Je suis ravie de vous annoncer que j’entame avec cet épisode une brève série sur un des thèmes littéraires qui me fascine le plus, celui de l’automate pensant, de l’homme-machine ou de l’androïde. Exploré aujourd’hui par la science-fiction et le steampunk, c’est un motif qui apparaît dès 1886 dans le roman visionnaire de Villiers de L’Isle-Adam L’Eve future, qui met en scène la création d’Hadaly, femme idéale (et artificielle) par le savant Edison pour son ami Lord Ewald, amoureux d’une belle cantatrice sans esprit. Ce roman, bien que très misogyne, développe des thèmes essentiels au symbolisme et, loin d’être un véritable récit d’anticipation scientifique, offre avant tout une réflexion sur la dualité entre nature et artifice, réalité et Idéal. J’espère vous donner envie de le découvrir !

Je cite aussi, dans cet épisode :

  • Mathieu Letourneux, « Une ‘machine à fabriquer l’idéal’, étude de l’Eve future de Villiers de l’Isle-Adam », in Pierre Brunel (dir.), L’Homme artificiel, Paris, Didier-Érudition, 1999.
  • Mary Shelley, Frankenstein
  • Mon propre roman, qui est une version alternative de L’Eve future: Marie-Lucie Bougon, Le Club des érudits hallucinés (éditions du Chat Noir, 2019)

Image : Gustave Moreau, Salomé

A lire aussi...

Un commentaire

Laisser un commentaire