La Luciole Littéraire, épisode #014 : La Servante écarlate

Je ne pensais pas dédier un jour un épisode à cette œuvre, dont tout le monde parle depuis son adaptation en série télévisée par Hulu, et qui résonne douloureusement avec notre actualité. D’autant que j’avais déjà abordé ce sujet dans deux articles, Sept lectures favorites en 2017 et The Handmaid’s Tale : du roman contemplatif à la série chorale. Mais dans un contexte où l’accès à l’IVG est de plus en plus mis à mal (je pense aux nouvelles législations des États-Unis), consacrer un épisode du streetcast à La Servante écarlate s’est imposé. J’espère pouvoir vous apporter un point de vue intéressant sur ce roman terrible, qui livre le monologue intérieur d’une femme de plus en plus aliénée par un régime totalitaire qui lui confisque son corps, son esprit et son nom, au point de la réduire à un ventre procréateur.

Voici quelques liens et références pour creuser le sujet :

  • Une passionnante vidéo de Buffy Mars (de la chaîne Tout est politique) sur la série The Handmaid’s Tale. Elle aborde notamment la question du racisme dans l’œuvre, que je n’ai pas traitée dans mon épisode !
  • L’édition collector de The Folio Society, illustrée par Anna et Elena Balbusso
  • Quelques articles de presse à propos des femmes manifestant pour leur droit à l’IVG dans des tenues de servantes écarlates : ici, ici et ici.

Image : Illustration d’Anna & Elena Balbusso

A lire aussi...

3 commentaires

  1. Je vais prendre le temps de lire et écouter tout ça. Un droit qui devrait être inaliénable est de plus en plus remis en cause, c’est terrible. L’avenir semble bien sombre pour les femmes 🙁

  2. Je suis d’accord avec tout ce que tu dis. Tu l’analyses très bien. Je l’ai découvert grâce à un slogan sur un livre de Yong ado, le joyaux, avant tout le monde grâce à cette publicité. Et j’ai été terrifiée lorsque je le lisais. Je suis encore plus terrifiée lorsque je vois que l’on se reproche énormément des faits que narre ce récit. Les états Unis mais après… Ça sera le Brésil ? L’Europe ? Et avec notre déclin climatique… Enfin ce n’est pas bien joyeux tout ce que j’imagine pour l’avenir des femmes.

Laisser un commentaire