La Luciole Littéraire, épisode #009 : Publier un (premier) roman (Streetcast)

Hier, au moment d’enregistrer l’épisode hebdomadaire du streetcast, je publiais mon premier roman. Dans cet épisode, je vous parle donc de cette expérience, et de comment je l’ai vécue : qu’est-ce qui change après une première publication ? Comment traverse-t-on ce moment où le récit mouvant qui nous habite devient un objet tangible ? J’ai essayé d’aborder ces questions sous l’angle de la vie intérieure, il ne s’agit donc pas du tout d’un épisode de conseils pour jeunes auteurs et autrices (je n’ai d’ailleurs aucun conseil à donner!…) J’espère que ce streetcast un peu différent des autres, plus personnel et plus introspectif, vous plaira malgré tout – j’appréhendais un peu à l’idée de le publier !
Comme je le dis en fin d’épisode : si vous écrivez également, j’aimerais vraiment connaître votre impression concernant la publication, ou l’idée même de finir un récit, d’en écrire les derniers mots. Comment avez-vous vécu ce passage, ou comment l’envisagez-vous ? Craignez-vous un peu d’arriver à la fin ? N’hésitez pas à m’écrire (en commentaire sous cet article ou sur les réseaux sociaux) afin de partager votre expérience !

Les références citées dans l’épisode sont les suivantes :

A lire aussi...

4 commentaires

  1. Tes réflexions sont passionnantes ! C’est inspirant pour reprendre l’écriture et oser se lancer… sans ce passage à l’objet livre j’ai en effet j’ai cette sensation d’inachevé, parce que je peux tjs retravailler ad vitam eternam des passages… Je te souhaite de vendre des milliers de roman !

    1. Merci beaucoup pour ton témoignage! 🙂 Je vois que je ne suis pas la seule à associer l’objet-livre avec la « véritable » fin! Mais je crois sincèrement qu’il est plus sain de renoncer à ce perfectionnisme excessif, de passer à autre chose et de se renouveler ^^
      Je te souhaite beaucoup de succès dans tes projets d’écriture!

  2. Je n’ai jamais publié mais ce que tu dis fait sens. Je n’ai jamais terminé cecque j’ai commencé parce que je suis toujours entrain de tout reprendre depuis le début. Je manque cruellement de discipline pour terminer en une traite et du coup le temps passe et rien n’avance vraiment. 😅

    1. Comme je comprends!… Pendant des années je commençais plein de textes pour ne jamais les terminer! Ce qui m’a vraiment aidée à me tenir à un seul projet et à le mener à bien, c’est d’avoir une deadline fixée par un éditeur xD Je n’avais plus le choix, du coup, il fallait continuer!

Laisser un commentaire